Le portail de la communauté d’Issoire
 

Edito

Chers internautes,

La campagne, puis les élections municipales des 23 et 30 mars prochains auront un invité surprise : l’intercommunalité. Quasi absent de chaque scrutin, très mal connu des électeurs, ce passager clandestin de l’élection préférée des français pourrait tenir, cette fois ci, sa revanche. Même s’il faut rester prudent vis-à-vis des sondages, les résultats de celui réalisé par l’IFOP pour l’Assemblée des Communautés de France et publié le 2 octobre 2013, révèle une évolution importante des mentalités. Selon l’IFOP, une très forte majorité des Français souhaitent en savoir davantage sur le fonctionnement de l’intercommunalité et 74 % estiment que l’intercommunalité est « une bonne chose » pour leur commune. Il s’agit bien d’une adhésion de principe à un phénomène jugé complexe mais indéniablement utile. « L’union fait la force », ce proverbe simple suffit à convaincre tout le monde, surtout lorsqu’il s’agit de services importants rendus à la population (transports, déchets, eau…). L’intercommunalité ne serait donc plus cet objet institutionnel non identifié. Les candidats aux prochaines municipales devront en tenir compte dans leurs campagnes, et ne pourront plus faire comme si l’intercommunalité se cantonnait à un simple outil technique. Quasiment tous les français (95 %) souhaitent que les grands projets et domaines de compétences de leur intercommunalité soient au cœur des débats et programmes. En outre, une proportion massive des répondants réclament une vraie campagne d’information avant les élections. Pourtant rien n’a été prévu par l’Etat alors que les règles du jeu sont profondément modifiées. La loi du 17 mai 2013 instaure en effet une élection directe des délégués communautaires dans les communes de plus de 1.000 habitants. Le principe : un bulletin et deux listes. C’est la première fois que l’intercommunalité s’invitera concrètement dans les bureaux de vote avec les électeurs qui désigneront en même temps les conseillers municipaux et communautaires. Le mode de scrutin fléché est complexe et subtil avec un encadrement très strict. Un travail pédagogique de la part des candidats est indispensable. Le temps presse, il ne reste que trois mois.

Vous pouvez parcourir notre site internet et surfer sur les différentes rubriques qui vous sont proposées : Si vous voulez obtenir les horaires et tarifs du centre aqualudique, cliquez sur cette même rubrique. Si vous voulez des informations sur les entreprises de notre territoire, cliquez sur la rubrique économie ou encore sur la rubrique RAM pour connaître les horaires et services de ce relais d’assistance maternelle- parents-enfants.

Je vous souhaite à présent une bonne lecture de notre site internet.

Bernard Roux, Président d’Issoire Communauté.


Localisation

Actualités

MIC Mag

Cliquez ci contre pour télécharger le MIC MAG N°17 en format PDF :











Pour feuilleter le magazine en direct en cliquer sur l’image Calaméo en dessous.


Conception - Réalisation De Bussac Multimédia Agence Web à Clermont-Ferrand